Choisissez votre camp et préparez vous à combattre.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour de l'enfant du pays.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meyack Yuki


Meyack Yuki

Messages : 31
Localisation : Là où le vent m'emporte.

Fiche Ninja
Missions:
Inventaire:


Retour de l'enfant du pays. Vide
MessageSujet: Retour de l'enfant du pays.   Retour de l'enfant du pays. I_icon_minitimeLun 6 Fév - 13:58

Alors que le soleil est sur le point de se coucher, une ombre se déplace, silencieuse, discrète, rien ne pouvait l'arrêter. L'envie de retrouver les siens était trop forte, l'excitation qu'il ressentait avait atteint son paroxysme. Le jeune homme se déplaçait d'arbre en arbre, prenant le soin de se souvenir de la route à prendre pour rejoindre son village natale. Soudain, celui-ci tomba de son arbre avec légèreté, atterrissant sur la pointe des pieds, il regarda autour de lui. Cet endroit était magnifique, le sol était jonché de débris de bois tomber des arbres, des animaux étaient présents, cela allait de l'écureuil en passant par des loups blancs et tout était couvert de blanc, un blanc pur. Continuer dans les arbres n'aurait servit à rien, la seule solution pour ne pas se tromper était de descendre sur le sol gelé. Continuant sa marche à travers l'épaisse forêt qui ne laissait que très rarement un rayon de soleil passé, le jeune ninja regardait incrédule cette nature figée par la glace. C'était tout simplement somptueux, les arbres couverts de neiges, les lacs gelés qui reflétaient les quelques rayons solaires sur tout ce qui étaient présents, tout était devenu étincelant comme par magie. Á ce moment-là, rien n'avait vraiment d'importance, le calme était olympien et rien ne pouvait le détruire. Le jeune homme était seul avec les quelques animaux présents dans la forêt. Il se considérait comme un privilégier, car la nature acceptait rarement de se laisser prendre ainsi.
Hélas, tout allait s'arrêter, le jeune homme se trouvait à un carrefour et l'une des routes menait vers son objectif final. Il prit celle de droite, ses souvenirs ne pouvaient pas le tromper, il avait tellement prit ce chemin au cours des années où il avait vécu au village qu'il était parfaitement sûr de sa route, même avec les yeux bandés, il aurait facilement retrouvé son chemin. Á mesure qu'il avançait, la forêt se faisait de moins en moins dense, les arbres commençaient à disparaître, les lacs avaient disparus, le soleil était presque couché et les animaux s'étaient enfoncé dans leurs terriers. La nature paisible de la forêt laissait place à un monde en perpétuel mouvement, le monde marin.
La nuit était tombée, les étoiles éclairaient la voûte céleste et la lumière d'argent de la lune se reflétait sur la mer, inondant d'une douce lumière la mer et ses abords. Le jeune ninja se déplaçait sur le sable froid, les embruns de la mer apportait avec eux cette odeur particulière d'algues mortes, de sel et de fraîcheur. C'était très agréable, même si le sel s'attaquait à sa peau. Sa main droite commençait à le démanger, il sorti un gant et le passa. Le sel arrêta alors de dévorer les tissus brûler et le jeune homme pu admirer la vue de cette nature sauvage. Les hommes avaient essayé de dompté les mers, mais si celles-ci se laissait faire, c'était uniquement parce qu'elle le souhaitait. En regardant les vagues se briser sur les roches, le jeune ninja ne pu s'empêcher de faire la comparaison entre la vie et les vagues. Tout comme les vagues qui se brisaient, la vie pouvait s'arrêter à n'importe quel moment et que finalement nous n'étions que de passage sur cette terre. Préférant rester dans ses pensées, le jeune homme se ferma à tout ce qu'il venait de voir, son excitation était retombée et si les habitants du village le considérait comme une nuisance, resterait-il au village caché de la brume ou bien partirait-il vers des cieux plus hospitaliers ? Il n'en savait rien, mais il avait hâte de voir ce qu'était devenu le village que ses parents avaient tant aimés, malgré les souffrances qui s'y étaient déroulées. Le jeune shinobi avait marché pendant quelques heures et au fur et à mesure qu'il se rapprochait de son village, la brume reprenait ses droits. Ce n'était pas cette brume qui arrêterait un ninja du village de l'eau, ils y étaient accoutumés et la brume ne représentait pas un désavantage.
Le jeune homme arrivait enfin à son but, un pont se matérialisa comme l'aurait fait un fantôme et lorsqu'il fut assez proche de l'entrée, il remarqua un petit écriteau sur lequel était inscrit « Pont Naruto ». Quel drôle de nom pour un pont, qui était ce Naruto ? Après y avoir réfléchis quelques secondes, le jeune ninja en conclu que ça n'avait pas beaucoup d'importance. Il regarda le pont de haut en bas et remarqua que les matériaux utiliser pour le construire étaient d'excellente qualité. Ce pont avait vécu une petite histoire, cela se sentait lorsque l'on touchait la pierre. Pourtant, ce pont semblait symbolisé l'ouverture de Kiri au monde. On reprochait à ce village de ne pas s'ouvrir au monde, mais depuis plusieurs années la révolution était en marche. Le village c'était ouvert au commerce extérieur et Kiri ne connaissait plus la pauvreté. Une fois arrivée au poste de garde à l'entrée du village, le jeune homme se dirigea vers le garde.


-Qui êtes-vous ? Et où est votre autorisation ?
-Bonsoir, je suis Meyack Koori. Je viens d'être autorisé à entrer dans le village, voici mon autorisation.


Le garde regarda le morceau de papier que lui tendait Meyack, il regarda le jeune homme de haut en bas, le jugeant, il prit la feuille de papier et l'emmena au poste pour la validé. Il revint quelques instants après et rendit le papier avec une marque en forme de vague dessus. Un sourire se dessina sur les lèvres du jeune combattant, il était accepté, il ne pouvait pas être plus heureux. Le village qu'il avait quitté lui avait manqué et il était de retour, prêt à faire respecter ce qui devait l'être. Les grandes portes s'ouvrirent lentement, dévoilant la rue principale du village de Kiri. Meyack s'avança, les yeux grands ouverts comme un gamin qui recevait pour la première fois un cadeau et contempla la nouvelle rue. Celle-ci n'avait plus rien à voir avec l'ancienne, elle était lumineuse grâce aux éclairages et elle semblait beaucoup plus vivante. Les façades des magasins explosaient sous les couleurs, il n'y avait plus de mendiants et la peur qui régnait encore il y a de ça 9 ans avait disparu Le Mizukage avait fait un remarquable travail en restaurant les rues du village. Kiri semblait avoir enfin récupéré le prestige qui lui était dû. Meyack marcha tout droit en direction des maisons réserver aux shinobi, il était de retour et c'était ça le principal.
Revenir en haut Aller en bas
Mei Terumi


Mei Terumi

Messages : 136

Fiche Ninja
Missions:
Inventaire:


Retour de l'enfant du pays. Vide
MessageSujet: Re: Retour de l'enfant du pays.   Retour de l'enfant du pays. I_icon_minitimeLun 6 Fév - 18:08

Va te faire recenser ici s'il te plait.
==>Recensement<==

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Retour de l'enfant du pays.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Retour des bidasses en folie [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Retour des Charlots [DVDRiP]
» [RP Hentaï -18] [•] Le retour des Ramens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bijûu no Sekkai :: Les 5 Grandes Nations :: Mizu no Kuni ~ Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Portes de Kiri-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser