Choisissez votre camp et préparez vous à combattre.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-60%
Le deal à ne pas rater :
Samsung Disque Dur Portable SSD Portable T5 (1 TB)
165.98 € 419.90 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 Convoquée pour un sensei (Mei & Shiroi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saya Okada


Saya Okada

Messages : 197
Age : 27
Localisation : Surement à kiri

Fiche Ninja
Missions:
Inventaire:


Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) Vide
MessageSujet: Convoquée pour un sensei (Mei & Shiroi)   Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) I_icon_minitimeJeu 16 Fév - 12:56

La jeune fille se trouvait à l'académie où elle avait suivi des cours depuis quelques petites année pour devenir Ninja. Elle venait de recevoir son bandeau. Et oui, car la petite Okada avait passé il y a quelque temps son examen et elle lavait réussi ! Elle était enfin une genin de Kiri ! Depuis le temps qu'elle attendait ça ! C'était la première étape pour son rêve de devenir Ambu, et pour prouver à sa mère qu'elle peut devenir un bon ninja ! Alors, pourquoi y était-elle retourné aujourd'hui ? Tout simple ! On l'y avait convoqué ou plus précisément la Mizukage l'avait convoqué. Avec un peu de chance c'était pour l'attribuer à un sensei ! Elle était vraiment pressée de savoir qui se serait.

Enfin bon ! D'abord, la première chose était de trouver la Godaime parce que l'académie n'était pas toute petite et, elle ne savait pas ou précisément elle devait rencontrer, pour la deuxième fois, Mei-sama. Dans les salles de classe ? Non ça l'étonnerait ! Les terrain d'entrainement ? Pareil ! Les bureau ? Oui, il y aurait plus de chance déjà ! Elle s'y rendit alors marchant assez rapidement. Hors de question d'être en retard ! Arrivé dans le bâtiment des bureaux, elle jeta un rapide coup d'oeil dans le couloir. Voyant qu'il n'y avait personne elle décida d'attendre assise dehors. Elle pouvait ainsi profiter de l'air libre et voir si celle qui l'avait convoqué arrivait. En plus d'où elle était, elle pouvait voir l'entrée des salles de classe et les terrains d'entrainement de l'académie. Comme cela, si elle s'était trompée de lieux elle le saurait rapidement !

Elle attendit ainsi un petit moment à regarder les nuages, perdu dans ses pensées, avant d'apercevoir quelqu'un. Enfin ! Elle se releva et reconnaissant la Mizukage, alla la rejoindre assez timidement. Jouant un peu nerveusement avec ses mains, elle prit doucement la parole :

- Bonjour Godaime -Sama, vous m'avez fait appeler ?

Saya avait parlé de façon assez calme malgré que sa voix devait laisser un peu transparaitre son impatience. En effet, curieuse comme elle l'était, elle voulait savoir ce qu'on lui voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Mei Terumi


Mei Terumi

Messages : 136

Fiche Ninja
Missions:
Inventaire:


Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) Vide
MessageSujet: Re: Convoquée pour un sensei (Mei & Shiroi)   Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) I_icon_minitimeJeu 16 Fév - 20:08

Mizukage-Sama! Nous avons trouvé la personne que vous recherchiez.

Ces mots résonnaient dans le bureau de la Cinquième du nom. Cette affirmation teintée de mystère fit réagir le corps de la jeune femme, assise sur une chaise derrière un bureau, Mei Terumi. Elle était en train de rédiger une lettre quand son chargé de mission entra brusquement par la porte, il était aussi essoufflé que débordant de fierté. La haute dirigeante se leva, elle laissait découvrir une longue robe noire aux reflets bleus, une chevelure soignée dont la couleur était aussi incertaine que le fait qu'elle ait entendu ce qu'on venait de lui dire. Elle disparut, la porte se ferma, les rideaux se tirèrent, l'obscurité devint maître dans un silence improbable. L'homme ne comprenait pas ce qui se passait, il n'était pas terrifié mais se posait des questions. On ne voyait plus, il sentit quelque chose, d'à la fois chaud et froid, effleurer son épaule. Une voix émanait des murs.

"Mon jeune ami, si ce que tu dis est vrai, il va falloir faire vite. *Le shinobi était glacé par l'incompréhension.* Va quérir le porteur d'Homatsu, c'est à lui que je rédigeais cette lettre quand tu es arrivé. *Une feuille voltigeait depuis quelques secondes dans les airs sous les yeux d'Hamaru - le garçon dont il est question depuis tout ce temps -.* Tu n'as aucune explication à fournir à cet individu, tu te contenteras de le lui apporter et de disparaitre aussitôt... C'EST COMPRIS !?"

La Mizukage semblait avoir exprimé une violente impatience qui fit tressaillir son interlocuteur. La porte s'ouvrit violemment, Hamaru fut projeté à l'extérieur du bureau par des forces aussi mystérieuses que cette entrevue. Il avait oublié la lettre à l'intérieur du bureau, aussi pour la récupérer, il voulut frapper à la porte tout en hésitant aux conséquences que cela aurait. A peine eut il former le poing afin de toquer à la porte, avant même qu'il y ait un contact avec la surface du bois, que la fameuse lettre glissait par l'espace en dessous de l'entrée. Hamaru ne se posa pas de question, cette fois-ci, il était terrifié, il préféra s'éclipser aussi vite qu'il le lui était permis.

Le jeune shinobi, dont la mission prenait des mesures qui le dépassaient, s'était mis à la recherche d'un dénommé "Shiroi", d'après le peu d'indications qu'il avait récoltées dans le village, il flânait dans les environs du quartier malfamé de Kiri. Le quartier où les effluves d'alcool étaient maîtres sur les relents de sueur. Le jeune Hamaru était décontenancé, il connaissait mal l'endroit. Même s'il ne s'agissait pas d'un quartier de coupe-gorges, ce lieu ne procurait pas un sentiment de sécurité, encore moins pour un nouveau diplomé d'académie. Il entra dans une brasserie mal éclairée, lorsqu'il ouvrit la porte ses narines furent assaillies par l'odeur du tabac. Il se faisait discret, cherchant un homme avec une épée aussi imposante que son porteur. Hamaru l'aperçut, il ne respirait plus depuis une dizaine de secondes, il fit signe au prétendu Shiroi tout en s'approchant de lui, s'inclina, lui donna la lettre, dont le sceau du Kage était visible, et disparut dans un nuage de fumée.

Spoiler:
 

Mei Terumi était dans le bureau du directeur de l'académie, elle attendait qu'on lui amène l'objet de son déplacement. La porte s'entrouvrit laissant place à une jeune fille à la chevelure lune d'eau, dont le regard était aussi bleu qu'attendrissant. La Cinquième restait assise sur la chaise sur laquelle était habituellement le directeur. Elle demanda à ce qu'on la laisse seule avec cet enfant. La porte se referma, la Godaime laissa un silence pesant s'installait. La jeune Saya prit la parole.

"Bonjour Godaime-Sama, vous m'avez fait appeler?"

Cette prise de parole, dont le ton semblait à la fois enfantin et impatient, fit réagir la Mizukage, par un geste qui voulait tout dire, elle mit son index sur ses lèvres en signe de silence. Elle attendait quelque chose ou quelqu'un. Il fut comme une surprenante interruption dans cette harmonie qui attira leur attention vers quelque chose d'indistinct.

_________________
Tais-toi Invité, sinon je te tue.

Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) 505453meimin
Revenir en haut Aller en bas
Shiroi Shokude


Shiroi Shokude

Messages : 28

Fiche Ninja
Missions:
Inventaire:


Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) Vide
MessageSujet: Re: Convoquée pour un sensei (Mei & Shiroi)   Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) I_icon_minitimeVen 17 Fév - 11:21

- Attrapez ce chat !

Les yeux ronds, les gens s’écartaient à la vue de Shiroi qui courrait comme un dératé. Il fendait la foule tel un cavalier chargeait la piétaille, ne pretant guère attention aux personnes se retrouvant à terre.

- Attrapez ce chat ! Il m’a volé mo… Merde !

Le chat venait de tourner brusquement dans une rue perpendiculaire coupant court le souffle de Shiroi.

*Mais qu’est ce que j’ai fait pour mériter ça ! Pourtant la journée commençait plutôt bien…*


F L A S H B A C K

Les odeurs affluaient. Là des poissons justes fris, ici du miel onctueux débordant de pots, sur cet étal du canard découpé en petites tranches, et d’autres aliments, épices et préparations jetaient leurs effluves aux nez des passants. Shiroi marchait tranquillement entre ces étals et se laissait inspirer par leurs devantures pour composer le repas qu’il allait préparer puis déguster. Le quartier du marché alimentaire côtoyait de près celui des tavernes d’ivrognes et d’autres établissements de nature douteuse. Il ne fréquentait que peu souvent ce quartier mais le connaissait comme tout bon Ninja de Kiri voulant dégoter rapidement quelques pistes faciles. Il savait également qu’on pouvait facilement y trouver des parties de Shogi contre des personnes, certes émanant d’affreuses odeurs de sake mais cependant véritablement ingénieux concernant le jeu. Il décida de reporter à plus tard le choix de son menu et se décida d’entrer dans un établissement pour y trouver des joueurs de Shogi.

Shiroi était en train d’enfoncer le « château » de son adversaire à l’aide de tours, fous, et généraux mettant toutes ses pièces disponibles dans ce coup risqué et qu’il espérait final lorsqu’un jeune garçon lui tapota l’épaule. Shiroi fût très surpris, car jamais personne ne venait le voir à part lorsque les instances ninjas le convoquaient… Néanmoins sa surprise fut de courte durée lorsqu’il aperçut le bandeau du jeune ninja. Ce dernier, obnubilé par Homatsu, jeta un parchemin dans les mains de Shiroi et sortit aussi vite qu’il était apparût. Shiroi le sortit de son étui et remarqua avec étonnement la marque du Mizukage. Il se leva brusquement ; Homatsu cogna la chaise et la renversa. Il paya un verre à son adversaire qu’il laissait en plan et disparut aussitôt. Il marcha en direction du bâtiment des sections spéciales, prévoyant déjà une mission imminente. En effet ça faisait depuis quelques temps que rien ne lui était demandé mais cela était surement du aux changements de Kage que le village avait vécu. Cependant la Mizukage surprenait vraiment Shiroi, surtout dans un village peu habitué au changement.
Il commença à lire le message…
Soudain il s’arrêta net, l’air extrêmement pensif.

*Tiens où je les ai mises toutes ces armes d’ailleurs… C’est curieux j’avais pas l’impression d’en avoir pris tant que ça…*


Shiroi avait en effet l’habitude d’oublier, après ses nuits d’insomnie, ses armes d’entraînement lorsqu’il allait s’exercé. Il « empruntait » donc à chaque fois un nombre délirant de kunais à l’académie ninja qui se trouvait souvent à cours d’équipement pour ses étudiants. S’ajoutait à ça, les nombreux shurikens disponibles dans le bâtiment des sections spéciales que Shiroi perdait ou emmenait systématiquement après avoir joué avec (vous savez les faire tourner autour des doigts… comme les stylos) ; les dizaines de mètres de parchemin de la bibliothèque dont il se servait allégrement ; les centaines de Makibishis, qu’il utilisait lorsqu’il était à court de cure-dent et enfin l’acier de 23 lames de katanas qu’il avait fait fondre afin d’en faire une casserole (il venait de trouer la sienne juste avant de partir en mission).

Il chercha un cure-dent dans sa poche et le mit à sa bouche avant de reprendre la lecture. Il en fût décontenancé. Ce n’était donc pas pour une mission qu’on le demandait mais pour prendre l’éducation d’une jeune ninja ! Non vraiment, là il pensait que cette nouvelle Kage allait un peu trop loin. L’impétuosité et la ce cette jeune femme parachutée à la tête de Kiri pouvait bien porter préjudice aux autres mais pas à Shiroi. Il était tout de même un membre des sections de chasseurs de déserteurs, section redoutée dans tous les pays ninjas, et on lui demandait d’être sensei ?! Cela allait au-delà de l’imagination de l’Epéiste légendaire. Cependant il replongea dans ses souvenirs et se souvint de son maître, le redoutable Jinpachi Munashi. Ce dernier avait même prit Shiroi comme protégé à côté du Hoozuki et du Yuki, ses deux anciens coéquipiers. Il lui avait même légué Homatsu… Shiroi soupira.

*C’est vrai, tout le monde a un sensei. Mais que ferais je avec une gam…*


Il fût bousculé par un énorme bœuf qui, traînant une charrette, avait percuté Homatsu. Shiroi en lâcha le parchemin. Il s’abaissa pour le ramasser lorsqu’une ombre surgit devant et emporta le message. Shiroi tourna vivement la tête prêt à bondir. En face de lui, un gros chat au pelage roux le narguait, le parchemin dans la gueule. Shiroi fixa son adversaire dans ses yeux, ne le sous estimant pas. Le chat faisait de même. Quelques secondes passèrent dans cette situation, tous deux immobiles, leur regard croisant le fer. Soudain Shiroi s’élança à la poursuite du félin, réagissant au quart de tour pour s’enfuir.

F I N . F L A S H B A C K


Et voilà comment il se retrouvait à poursuivre ce chat dans les rues de Kiri.

Après avoir essayé de semer Shiroi dans les rues, le chat décida d’aller se cacher dans un parc. Il sauta la barrière, Shiroi le talonnait de prêt. Le chat grimpa alors à un arbre situé devant un énorme bâtiment, à toute vitesse. Shiroi s’arrêta à son pied et examina la situation… avant de grimper tel un forcené à l’arbre. Le chat terrifié, s’agrippait à une branche. Quand le ninja fût arrivé à sa hauteur il se projeta de l'arbre de l’arbre. Shiroi eut le réflexe de se jeter en l’air pour tenter de l’attraper avant la chute sur le sol. La chute provoqua une montée de poussière dans un puissant bruit sourd. Shiroi se releva un sourire de contentement sur son visage. Il tenait le parchemin dans la main gauche et le chat (par la peau du cou) de la main droite. Puis il tourna la tête et son sourire s’effaça aussitôt.

Il était à présent devant une large baie vitrée donnant sur une sorte de salle de classe arrangé en amphithéâtre. Se tenait en face de lui, derrière la vitre le vieux directeur de l’académie, de nombreux Jonins respectés, une belle femme qu’il reconnut immédiatement comme la Mizukage et enfin une jeune fille qui devait être la fameuse Saya. Tous avaient les yeux grands ouverts, exorbités, dirigés vers Shiroi. Surtout ceux de la Mizukage dont le diamètre devait presque atteindre celui de sa poitrine. Shiroi était désespérément abattu par l’entrée qu’il venait d’effectuer. Il tenta d’amorcer la situation.

- Hum, hum… Euh me voilà avec le message.

Il tendit sa main gauche en montrant le parchemin.

- Et ceci, ça doit être… , dit-il en montrant le chat, euh… la volonté de l’eau qui m’a guidé jusqu’à vous…

Un sourire de crispation apparut sur le visage de Shiroi… A ce moment précis Shiroi, comme on dit, le sentait pas très bien…
Revenir en haut Aller en bas
Saya Okada


Saya Okada

Messages : 197
Age : 27
Localisation : Surement à kiri

Fiche Ninja
Missions:
Inventaire:


Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) Vide
MessageSujet: Re: Convoquée pour un sensei (Mei & Shiroi)   Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) I_icon_minitimeVen 17 Fév - 19:55

Saya avait maintenant rejoins la Mizukage dans le bureau principal de la direction de l'académie. Il y avait pas de monde déjà présent. Le seul, excepté la Godaime, que la jeune fille reconnaissait était le vieux directeur. Étant donné qu'il y a peu, elle était encore élève à l'académie, il aurait été surprenant qu'elle ne le connaisse pas. Mais, c'était qui les autres ? Voilà l'une des questions qu'elle se posait. Mais réussit facilement à en deviner la réponse. En effet, ils portaient tous une veste de Jonins. Après, la déduction était simple, non ?

Mei Terumi, leur nouvelle Kage avait ensuite demandée à ce qu'on les laissent seules. Pourquoi ? Est-ce que ça voulait dire qu'elle allait enfin savoir savoir pourquoi elle était convoquée ? Mais la plus âgée fit simplement un petit geste en réponse, celui qu'on utilise habituellement pour demander le silence. Voyant ceci, la jeune Okada ronchonna un peu, mais ne dit rien, prenant son 'mal en patience'. Elle se demandait ce que pouvait bien attendre la Mizukage. Mais quoi que ce soit, il fallait que ça arrive. Et vite ! Elle voulait savoir ! Puisque pour le moment la seule raison qu'elle pensait plausible, c'était pour qu'on l'attribue enfin à un sensei. Et si c'était le cas, elle était pressée qu'on le lui présente. Mais bon ce n'était qu'une hypothèse, hein ?

Continuant de patienter, Saya était déjà repartie dans ses pensées, regardant dehors à travers la grande baie vitrée du bureau. Elle ne faisait plus vraiment attention à ce qui se passait autour d'elle, mais quelque chose attira son regard dans les arbres juste à côté du bâtiment. Quelqu'un était en train de grimper à un arbre pour attraper.. un chat. La génin continua alors d'observer le chat et l'homme dans les arbres. Elle fut surprise quand elle les vit sauter dans les airs. Pourquoi tenait-il temps à attraper ce chat ? Elle vit ou plutôt entendit, le shinobi atterrir au sol dans un bruit assourdissant et tout en provoquant un sacré nuage de fumée. Elle remarqua ensuite qu'il avait le chat et un bout de parchemin dans les mains. Avant qu'elle ne se pose plus de questions, le dernier arrivé avait prit la parole

- Hum, hum… Euh me voilà avec le message. Et ceci, ça doit être… , dit-il en montrant le chat, euh… la volonté de l’eau qui m’a guidé jusqu’à vous…

* Le voilà ? ..Alors..C'est lui qu'on attendait ? .. Mais c'est qui lui !? Au moins s'il voulait faire une entrée fracassante, il avait plutôt réussit,* pensa la jeune fille en retenant,difficilement, un petit rire.

Saya se tourna ensuite vers la Mizukage. D'abord, pour voir sa réaction face à l'arrivée du ninja et surtout pour poser enfin la question qui la tracassait depuis son arrivée dans le bureau.

- Mizukage -sama, ..s'il vous plait ..est-ce que je peux savoir pourquoi vous vouliez me voir ?

Non mais c'est vrai, tout le monde semblait savoir pourquoi ils était là. Et elle, non ! C'était pas juste ! Regardant ensuite le nouvel arrivant, elle essaya de deviner s'il était au courent de plus de choses qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Mei Terumi


Mei Terumi

Messages : 136

Fiche Ninja
Missions:
Inventaire:


Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) Vide
MessageSujet: Re: Convoquée pour un sensei (Mei & Shiroi)   Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) I_icon_minitimeSam 18 Fév - 0:22

Il y a des sentiments que l'on peut décrire et des pensées qui sont invisibles à nous-mêmes, lorsque l'on regarde le ciel, la femme qui contemple les nuages, cet esprit vaporeux d'existence, le rêve. Quand on aperçoit un homme connu, reconnu shinobi d'exception, détenteur d'une épée légendaire, on doute de sa crédibilité, de sa propre existence, ou de sa renommée. Elle restait calme malgré son mécontentement, la Cinquième du nom s'inquiétait surtout sur l'image qu'aurait la petite de son senseï. La relation maître et élève était une des plus dangereuses, une des plus fortes, une des plus riches, encore fallait-il que les conditions pour la créer soient présentes et réunies.
La Mizukage se leva, elle abandonna la chaise qu'on lui avait attribuée, elle se dirigeait vers la fenêtre pour l'ouvrir. Personne ne la connaissait vraiment, personne ne savait la manière pour elle d'exprimer sa colère, elle était terrifiante dans la manière de ses interventions ; un simple silence suffisait pour faire comprendre à son entourage le fond d'elle-même. Autant de choses qui peuvent être communiquées sans paroles, alors quand elle s'exprimait avec l'aide de sa voix, la richesse des sens et du dévoilement était sans commune comparaison. C'est aussi dans cette espèce d'expression neutre que, lorsqu'elle ouvrit cette fenêtre, elle disparut dans une sorte de corps composé d'eau fumeuse. Elle semblait capable de léviter dans le vide comme toutes matières proches et composées d'air. Cette indescriptible manière d'être, dans le sens de la matière, était sans doute surprenant pour ceux qui n'avaient jamais connu un ressortissant du clan Terumi. Et, aussi incroyable que cela puisse paraitre, tout en étant capable de légèreté, une fois la masse de vapeur dans le dos de Shiroi Shokude, celle-ci le poussa à l'intérieur de la salle où tout le monde contemplait à la fois le profond décalage entre l'épéiste ridiculisé par un chat et la Mizukage disparaître. Comme si de rien n'était elle ferma la fenêtre puis réapparut dans sa chaise. Elle laissa planer les silences qu'elle savait si bien créer. Elle prit une feuille et un crayon et griffonna quelques chimères dessus, des sortes de phrases qu'elle complétait au fur et à mesure des questions posées:


"Je ne vous savais pas ainsi, Shokude Shiroi. Mais après tout... Même les ninjas sont encore humains, même ceux venant de la brume en...

*Elle ne finit pas sa phrase, elle perdait le contrôle de ses humeurs, le nom de cette période de vie la replongeait dans les aléas des stupides et vains sentiments.*

- J'imagine que vous êtes la nouvelle Mizukage...

Shiroi baissa légèrement la tête en guise de salut à son supérieur. Il ravala sa salive. Elle continuait de griffonner, en réalité elle prenait probablement note de ce qui était dit. Elle répondit par une absence de paroles, il venait de gâcher de précieuses secondes par une telle affirmation, évidemment qu'il s'agissait de la Mizukage. Il reprit la parole:

- Je puis donc vous être utile d'après ce que j'ai compris

Il jeta un coup d'oeil au parchemin qu'il venait de récupérer et le posa sur la table. Mei Terumi daigna lever son regard aussi froid que pouvait l'être un automate. Un dialogue s'entama.

- Avez vous lu son contenu?
- Oui
- Vous savez donc pourquoi je vous ai convoqué? Connaissez vous cette personne?


*Elle parlait évidemment de la jeune étudiante qui se tenait à côté de lui, une différence de taille était amusante à constater. Shiroi posa également son regard sur la jeune genin, elle paraissait s'amuser de la situation.*

- J'espérais en apprendre plus ici...
- Hmmm, je vois.


*Shiroi Shokude n'était pas à l'aise avec ce genre de discussion, à cadence rapide, ressemblant à des interrogatoires. Il tiqua de l'oeil tandis qu'elle lâcha la feuille qu'elle rédigeait depuis tout ce temps.*

- Bon, je pense que nous n'avons plus rien à nous dire, j'attends un rapport de votre part d'ici une semaine. Cette petite est en phase de test, autant que vous l'êtes actuellement, à vous deux de me convaincre, la suite des événements vous sera révélée plus tard.

*Elle tendit la feuille.*

- Ceci est une autorisation, signée et rédigée par mes propres soins, vous autorisant à aller et sortir du village [mais pas du pays de l'eau], restez dans les environs, j'aurai besoin de vos services très prochainement.


En laissant l'autorisation s'envoler vers ses deux nouveaux shinobis, elle se mit peu à peu à s'estomper dans le vide, une sorte de transparence inquiétante, ce visage qu'elle gardait si froid, ce masque, dissimulait bien quelque-chose, une réalité moins manichéenne. Ce qu'on ne vit pas, à la fin de sa disparition, fut le sourire, sentiment de confiance, qu'elle avait envers eux, elle ne les connaissait pas, elle les aimait déjà, mais mis à part sa propre conscience, on ne le saura qu'un autre jour, une autre nuit.

Bon Vent, *murmura t-elle dans un soupir en partant.*"


_________________
Tais-toi Invité, sinon je te tue.

Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) 505453meimin
Revenir en haut Aller en bas
Shiroi Shokude


Shiroi Shokude

Messages : 28

Fiche Ninja
Missions:
Inventaire:


Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) Vide
MessageSujet: Re: Convoquée pour un sensei (Mei & Shiroi)   Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) I_icon_minitimeDim 19 Fév - 11:42

La main de la Mizukage était tendue vers lui, une feuille dépassant de ses doigts fins. Shiroi fit abstraction de la feuille et regarda son interlocutrice dans les yeux. Pendant plusieurs secondes, qui parurent s’éterniser, il fixa le profond vert émeraude de sa pupille. Une seconde. Deux secondes. Trois secondes… Il affichait un visage terriblement neutre. Il donna un léger coup de dents sur le bout de bois resté au coin de sa bouche. Et soudainement il brisa le regard, et le reporta sur la feuille. Son bras se détacha de son immobilité pour prendre le papier où se trouvait une autorisation. Il survola alors ce que la Mizukage y avait inscrit avant de refixer rapidement ses yeux.

Puis il se détourna, se dirigea vers la porte de ses pas longs et lents. Il passa devant la jeune Saya qui, malgré la volonté de l’épéiste, allait nul doute devenir son élève. Il ne lui en voulait pas mais il n’avait pu objecter cette assignation ; il avait cependant plusieurs arguments pour le soustraire d’une tache comme celle-ci tel que le fait qu’il soit Oinin, et les autres Jonins présents auraient certainement appuyé sa requête mais il s’était résolu. Le souvenir de son sensei Junpaschi l’avait convaincu. De plus si la Kage lui ordonnait, c’était de son devoir de l’effectuer. Il pensa quelques instants à elle. Cette femme ne doutait vraiment de rien, et apparemment pas de ses propres ninjas qui étaient assurément plus dangereux que les menaces extérieurs. Le mal venait toujours de Kiri pour agir contre Kiri, c’était comme cela. Elle jouait gros en ne respectant pas les traditions mais peut être était-ce une solution... Shiroi chassa cette réflexion de ses pensées, ceci ne le concernant pas et ne l’intéressait plus. Il se trouvait maintenant devant la porte ouverte et s’apprêta à sortir quand il s’arrêta. Il resta immobile peu de temps et tourna légèrement la tête. La mizukage et les autres se trouvaient toujours derrière son dos.

- Ah et… Bon retour à Kiri.

Aucune expression n’apparaissait sur son visage mais la phrase avait été prononcée d’un ton faussement chaleureux. Il disparût.


Shiroi marchait maintenant en direction des terrains d’entraînement…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) Vide
MessageSujet: Re: Convoquée pour un sensei (Mei & Shiroi)   Convoquée pour un sensei  (Mei & Shiroi) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Convoquée pour un sensei (Mei & Shiroi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bijûu no Sekkai :: Les 5 Grandes Nations :: Mizu no Kuni ~ Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Académie de Kiri-