Choisissez votre camp et préparez vous à combattre.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -38%
-38% sur la barre de son Yamaha YAS-108 (ODR 15€)
Voir le deal
184.99 €

Partagez | 
 

 Un serpent peut en cacher un autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiroi Shokude


Shiroi Shokude

Messages : 28

Fiche Ninja
Missions:
Inventaire:


Un serpent peut en cacher un autre Vide
MessageSujet: Un serpent peut en cacher un autre   Un serpent peut en cacher un autre I_icon_minitimeDim 26 Fév - 9:38

Il était à peine 17h et l'ombre s'étendait déjà sur la vallée. Le pays du son n'était pas très chaleureux visuellement, les paysages étaient peu colorés et peu divers. Cependant une sonorité de fond douce et légère voguait dans l'air. Shiroi se trouvait au fond d'un encaissement, sûrement un ancien lit de fleuve qui s'était retiré. Quelques arbres parsemaient le terrain ainsi que des gros rochers. L'air était décidément plus lourd qu'à Kiri, où la fraicheur océanique balayait les sombres idées par une bourrasque fraîche et salée. Des gouttes de sueur perlaient le long des joues du ninja, sous son masque de Oinin. Shiroi avait enlevé son long manteaux bleu nuit à cause de cette chaleur continentale. Ce voyage commençait à le rendre irritable. Personne ne l'accompagnait dans cette mission, les effectifs étant limités. La route était donc ennuyeuse même si Shiroi était plutôt du genre solitaire.

Il avait commencer les investigations. Avec des informations recueillies dans la région, il avait conclu que feu Orochimaru avait agi par ici. De nombreuses disparitions avaient été constatées dans les villages voisins. Bien sûr, le daymo du pays, qui couvrait les machinations d'Orochimaru, n'en avait jamais tenu compte. Il croyait bien naïvement que ce talentueux et vil ninja allait donner une nouvelle dimension au pays du son... Orochimaru n'était pas un mercenaire, il n'agissait que pour ses intérêts, et il avait donc dupé le seigneur. Shiroi avait décidé ne pas se rendre dans le village caché, où de nombreux ninjas renégats trouvaient habituellement refuge, ça aurait été peu judicieux. Son hypothèse d'un autre campement, une sorte de quartier général d'Orochimaru s'étoffait avec ces mystérieuses disparitions. Ce qu'il devait faire maintenant, c'était de localiser ce campement, sûrement dissimulé. Il fallait donc réfléchir à un endroit où il pourrait être installé, n'étant pas question de quadriller les environs en espérant tombé dessus par hasard. Shiroi porta sa main à son visage et retira doucement son masque, collé à ses doigts. Il sortit alors une gourde d'argile de son sac et bu plusieurs gorgées. Il appréciait le léger bruit de l'eau, descendant goutte par goutte...


Ploc, ploc... L'humidité de l'endroit était telle, que des gouttes se formaient et s'éclataient contre le sol à intervalles réguliers. Le plafond très bas, l'absence de fenêtres plongeait l'endroit dans l'obscurité presque totale. Shiroi avait bien entendu suivi un entraînement ninja lui permettant de se déplacer dans l'obscurité et de sentir les murs, les objets et les personnes. Il avait détecté plusieurs chakras, curieusement instables mais agressifs. Cependant il n'avait croisé personne ou en tout cas personne n'était venu à sa rencontre. Il ne craignait personne, son niveau lui assurait au moins la survie dans le pire des cas. L'endroit était abandonné. Les couloirs défilaient sous les pas de l'épéiste, croisant de nombreuses portes souvent scellées. Shiroi savait exactement où aller dans ce sombre labyrinthe. Le cœur de ce campement caché sous terre, était certainement là où feu Orochimaru passait le plus clair de son temps. Et ce cœur se repérait à l'odeur de l'air. Si l'air était lourd et sentait le moisi, c'était là où ne pas aller. Shiroi se dirigea selon ce principe, choisissant les couloirs les plus frais et aérés. Bientôt il s'engouffra dans un couloir plus éclairé, dont le bout donnait sur une immense salle. Une statue représentant un serpent, à la dimension tout aussi immense surplombait la pièce, cette dernière qui était dans un sale état. De nombreux débris jonchait le sol, des impacts de taille humaines agrémentaient les murs.
*Hmm... J'ai l'impression d'être arrivé à bon port. Je devrais commencer par cette porte là.*
Un détachement de mur à l'autre bout de la salle, où était encastrée une porte avait attiré le regard de Shiroi. Il s'y dirigea, enjambant les blocs de pierre, éjectant les kunais et autres armes de ses pieds. Il arriva devant la porte, l'ouvra et entra dans la pièce.

Le chaos régnait. La pièce semblait néanmoins avoir été plus aménage que le reste du souterrain. Un bureaux, des tiroirs sur de grandes étagères, une table d'opération... Shiroi s'approcha d'une des étagères et inspecta l'un des tiroirs grand ouvert et à moitié fracassé. A l'intérieur se trouvait des fiches classées. Il tira un papier qui partit presque immédiatement en poussière. On pouvait néanmoins lire dans l'en tête Kinuta Dosu suivi d'informations et de descriptions. Un serpent en forme de croix barrait la moitié de la fiche encore entière.
*Cela doit signifier qu'il est mort... Ce sont donc toutes des fiches concernant des ninjas. Peut être qu'il y a des informations pour Suigetsu*
Il essaya de comprendre le classement, qui n'était apparemment pas d'ordre alphabétique. Les fiches semblaient être classées par niveau des ninjas ou par niveau « d'intéressement ». La fiche de Suigetsu se trouvait dans les bacs A ; à en juger il était assez attractif selon le décédé Sannin de Konoha. Il parcouru rapidement le papier, qui plaçait la puissance de Suigetsu au niveau Jonin (pour son âge !) et estimait son potentiel à extrêmement élevé. Shiroi en déduit qu'il avait dû fortement progressé, surtout concernant son don héréditaire du clan Hôzuki. Il lu également une petite phrase mentionnant son attrait tout particulier pour les épées légendaires de Kiri. Shiroi souri, son masque fixé sur son visage.
*Bon je regarderai ça en détail plus tard, je ne vais pas trop m'attarder...*
Il rangea le papier dans sa poche avant. Il allai repartir quand soudain... une autre fiche, cette fois bien en évidence sur le bureau le stoppa net.
Uchiha Sasuke...
Shiroi y jeta un coup d'œil, intrigué. Il semblait donc bien que le survivant Uchiha avait un lien fort avec Orochimaru et l'intéressait au plus haut degré...
*Tiens, tiens, assez intéressant... Mais j'y pense ! Non ce n'est pas possible, il n'y ai sûrement pas.*
Shiroi se précipita pour rechercher une fiche qui l'intéressait. Il inspecta plusieurs bacs sans résultat. Cependant un bac, sans annotation restai un peu à l'écart... Il y fit la trouvaille qu'il espérait. Yagura, Yondaime Mizukage. Malheureusement la fiche contenait très peu d'informations voir aucune. Mais la feuille était également barrée par ce serpent en croix et à côté, rajoutée en plus petit, figurait une date...
*Non ! Mais, mais c'est le jour de...*

Il leva les yeux. Quelque chose avait bougé, devant lui... Sur la table. Il poussa les innombrables débris qui encombrait la table avec le bout de Homatsu. Quelque chose bougea lentement mais avec fluidité... Shiroi fixa la chose. C'était un serpent. Shiroi resta impassible sous son masque. Quelques minutes s'écoulèrent sans que rien ne bouge, lui, le serpent, les ombres. Il tourna la tête, fixa l'autre côté de la pièce.


- Beaucoup de serpents par ici...


Dernière édition par Shiroi Shokude le Jeu 1 Mar - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Orochimaru


Orochimaru

Messages : 9


Un serpent peut en cacher un autre Vide
MessageSujet: Re: Un serpent peut en cacher un autre   Un serpent peut en cacher un autre I_icon_minitimeDim 26 Fév - 19:04

Le jour, la nuit. Deux jours et trois nuits défilèrent à partir de ma « renaissance ». En effet, après m'être levé, et sortit des décombres tant bien que mal, je m'étais mis en route pour Oto. Je venais de réaliser la situation que s'engager à moi, je n'avais pas d'autre choix que de l'accepter et d'en tirer le meilleur. Mon retour à Oto à était vue comme une bénédiction pour mes subordonnés, ils n'en croyaient pas leurs yeux. La stupeur qui se mêlaient à leur réaction était juste jouissif. Certains voyaient Sasuke, comme un Sauveur, les tirant hors de ma tyrannie. Hahaha.. Stupide et naifs qu'ils sont. Revoir leurs sourires hypocrites, leurs messes basses et leurs craintes de périr à tout moment, voila ce que j'aimais.

A la suite de mon retour, aucune personnes n'osait m’importuner, mon état était visible, et me parler dans cette situation relevait du suicide. Je m'étais réfugié dans ce qui me servait d'antre, et je laissais mon corps se reposer. Deux nuit avait défilés dans mon état, et pas une question me vint à l'esprit, je devais juste me rétablir au plus vite. Le lendemain, je me sentais mieux, quelques séquelles de mon extraction du corps du jeune Uchiha, mais rien de grave. Enfin de journée, je me mis en route, j'avais décidé d'aller visiter l'un de mes repaires, plus précisément un laboratoire désinfecté. Il pouvait y avoir des donnés importantes, des sujets, ou même des formules que je n'aurais pas remarqué. Je voulais savoir ce qu'il était devenue, si mon cher disciple Kabuto avait repris les rennes ou non de ces cellules regorgeant d'informations..

J'étais enfin arrivé sur place, après une courte marche cela dit, puisqu'il se trouvait non loin des alentours du village caché du son. Mes pas résonnaient dans tout l'édifice souterrain, je me sentais cher moi, c'était normal. Pas l'ombre d'une présence, j'arpentais les couloirs, les cellules ont étaient ouvertes comme je m'y attendais. En somme , il n'y avait rien de récupérable et l'accès se trouvait être facilement localisé, dû à l'évacuation des détenue j'imagine. Je me rendais au bout du couleur, dans l'une des salles principales, en traînant les pieds, et scrutant le moindre détails qui m'entourais d'un air dépité. Dans cette salle, je vis une table d'opération, quelle nostalgie. C'était un véritable saccage, la pièce était retourner sans dessus dessous. En somme il n'y avait rien de récupérable..

Mon regard se portait sur les papiers dispersé dans la salle, quand un bruit fin se fit entendre. Une porte venait de s'ouvrir, celle qui était adjacent à la salle où se situé mes recherches caractérisé par la main de serpent qui s'y trouvait. Aussitôt entendu, je me réfugiais sur le côté, dissimulé par une armoire, juste à coté de la porte. Je devais me cacher, je voulais voir qui oserait revenir dans ce laboratoire, dans ce repaire.. Et à ma grande surprise, la personne en question n'étais pas l'une de mes victimes, mais un simple Shinobi. Que faisait-il ici ? Que cherchait-il ? Ces questions me perturbait pendant qu'il s'engouffrait petit à petit dans cette salle. Hahaha je me cache, moi qui suit cher moi, je me cache d'un inconnue.. Dois-je le tuer ? Non, je n'ai aucune idée si il est venu seul ou accompagné. Lui ôter la vie des maintenant pourrait alerter les autorités de son village qui risque de se ruaient ici. La meilleur chose qui me restais à faire était de jouer le valet, et en aucun cas le maître des lieux. Ma sois disant mort à dû résonner dans le monde des Shinobi entier, je devais profiter de la situation en ma faveur..

Sous mon vil regard frustré, l'homme continuais de s'aventurer jusqu'à la table principale de la pièce. Il portait un masque que je reconnaîtrais entre milles, c'était un Oinin et bien sur appartenant donc au village caché de la brume. Maudit soit-ils, ils enquêtent sur moi ? Mes recherches ? Je n'ai que faire de leurs convictions. Il s'arrêtait de chercher, en ramassant des fiches les unes après les autres, pour je ne sais qu'elle raison. Son attention fût porté en direction de la table où quelque chose semblait se mouvoir à travers les débris. Il repoussa toute chose le gênant pour ensuite découvrir un simple serpent, quand il se retourna d'un geste brusque et fit part de quelques mots..

« Beaucoup de serpents par ici »

Je ne pouvais m'empêcher de ricaner intérieurement. A la suite de ses mots, je fis un pas en avant , laissant entendre le bruit sourd qui résonnait et donc révélant ma position. J'étais vêtu d'une longue cape noir dotée d'une capuche qui recouvrait mon visage. Pas un seul trait de ma personne n'était visible, et c'était capital pour moi. Après un court silence, je déclarais..

« A qui le dites-vous.. »

Un sourire non décelable par l'inconnue, vint joncher mon visage..

_________________
Un serpent peut en cacher un autre 910429Orochimaru
Revenir en haut Aller en bas
Shiroi Shokude


Shiroi Shokude

Messages : 28

Fiche Ninja
Missions:
Inventaire:


Un serpent peut en cacher un autre Vide
MessageSujet: Re: Un serpent peut en cacher un autre   Un serpent peut en cacher un autre I_icon_minitimeJeu 1 Mar - 18:35

Shiroi ne décelait pas très bien si la voix était celle d'un homme ou d'une femme. La silhouette ne donnait pas non plus beaucoup d'indications. Si aucune parole n'avait été prononcée, l'épéiste l'aurait réellement bien pris pour un reptile vu sa forme. Il s'agissait vraisemblablement d'une personne peu accueillante. Shiroi se tourna entièrement vers l'ombre encapuchonnée.

- Surgir de l'obscurité n'est habituellement pas signe de bienveillance.


Le but de la mission était atteint. Il avait maintenant en sa possession des information sur le déserteur du clan Hozûki. Il avait même fait une découverte au sujet de Yagura, l'ancien Mizukage, dont le règne était rempli d'obscurs mystères, sa disparition l'était encore plus. Mais cette collecte était le stricte minimum. Shiroi soupira silencieusement derrière son masque.

- Je n'ai pas tellement le temps... ni même ne suis très pressé. Toutefois peut être auriez vous quelques anecdotes intéressantes à propos de ce endroit, de son ancien maître et de ceci...


Il désigna alors d'un geste lent les bacs remplies de fiches, toujours scruta l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Un serpent peut en cacher un autre Vide
MessageSujet: Re: Un serpent peut en cacher un autre   Un serpent peut en cacher un autre I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Un serpent peut en cacher un autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bijûu no Sekkai :: Autres Endroits :: Oto no Kuni ~ Pays du Son :: Rizières-